Améliorer son attention et sa concentration grâce à la sophrologie

Au quotidien, vous êtes bombardé par une multitude d’informations…

Saviez-vous qu’un individu lambda est exposé à environ 5 000 messages publicitaires par jour (Yankelovitch Partners, 2015) ? Qu’au cours d’une journée, vous croisez plusieurs centaines de personnes et êtes soumis à presque autant de stimuli environnementaux ?

Bruits de moteurs, cris d’enfants, images défilant sur les écrans… Difficile de ne pas laisser son esprit voguer sur cet océan de distractions…

Et pourtant, vous n’avez pas vraiment le choix. Pour être productif, tant à la maison qu’en milieu professionnel, vous devez dompter votre attention et être en mesure d’améliorer votre concentration.

Non, vous ne rêvez pas… Bien que ces deux vocables soient souvent présentés comme des synonymes, attention et concentration indiquent des capacités fondamentalement différentes. Avant même d’aller plus loin, encore faut-il être en mesure de faire la distinction entre ces deux concepts.

Quelles différences existent-ils entre l’attention et la concentration ?

Qu’est-ce que l’attention ?

L’attention, c’est notre esprit qui essaie d’aspirer tout le savoir contenu dans l’univers. Son but n’est pas de trier le mauvais grain de l’ivraie, mais de collecter le maximum d’informations possible.

L’attention n’est pas quelque chose que l’on enclenche ou désactive en appuyant sur un simple bouton. C’est un réflexe. Un acte posé de façon inconsciente par l’être humain afin que ce dernier puisse s’adapter à son environnement.

Par exemple, au moment même où vous lisez ces lignes, vous entendez peut-être la voix suave de Frank Sinatra défiler sur les ondes hertziennes de votre radio… Est-ce que vous avez “décidé” de l’intégrer dans votre tableau sensoriel ? Absolument pas.

Par essence, l’attention est un mécanisme sous-jacent qui favorise l’ouverture maximale des sens au monde extérieur et intérieur. C’est quelque chose que l’on peut canaliser mais pas stopper. En ce sens, l’attention est radicalement différente de la concentration.

Qu’est-ce que la concentration ?

La concentration, c’est choisir d’occulter certaines informations pour focaliser toutes vos ressources sur une seule donnée. Alors que l’attention s’évertue à collecter le maximum d’éléments, la concentration agit comme un filtre qui ne laisse passer que des éléments bien précis.

Si par exemple, vous décidez de lire le dernier roman de Paulo Coelho, votre esprit se détournera des bruits en arrière-fond et ne suivra que la plume envoûtante de l’auteur Brésilien.

Pour que vous puissiez accomplir cette tâche au mieux, votre psyché mettra en place une barrière qui tiendra éloigné toutes informations à même de vous distraire.  À cet instant, votre esprit se ferme et à vos yeux, seul existe l’objet de votre étude.

Alors que l’attention est un réflexe et induit une ouverture sur l’univers, la concentration est un acte décidé qui implique systématiquement une certaine fermeture de l’esprit.

À noter aussi qu’il existe différentes types d’attention :

  • L’attention soutenue qui est celle à laquelle vous avez recours pour mener à bien n’importe quelle tâche. C’est par exemple le cas pendant un examen d’entrée ou une activité manuelle ;
  • L’attention sélective au cours de laquelle vous faites le choix d’ignorer certaines données pour n’en retenir qu’une seule. L’exemple le plus probant est celui de l’étudiant qui s’évertue à n’écouter que la voix de son enseignant ;
  • L’attention partagée qui répartit les ressources de votre organisme entre différentes tâches. Prendre des notes pendant une présentation en est l’exemple le plus probant.

 

Pourquoi améliorer son attention et sa concentration ?

En 2015, une étude réalisée par Microsoft estimait la durée d’attention moyenne à seulement 12 secondes. Passé ce délai, notre cerveau cesserait de capter les informations présentes et commencerait à vagabonder dans les plaines de Morphée…

Quand vient le moment de recourir aux facultés de concentration, le tableau n’est pas plus élogieux.

En effet, selon un sondage réalisé par l’Institut Français de l’Opinion Publique, les cadres ne parviendraient plus à suivre une réunion après 52 minutes. Sachant que les meetings professionnels ont tendance à faire 30 minutes de plus, c’est un réel problème pour les décideurs.

Au quotidien, attention et concentration sont tout bonnement indispensables. Pour conduire, être productif tout en évitant le burn-out, dévorer des bouquins… Il n’y a pas un seul instant de la vie où ces deux paramètres n’entrent pas en jeu. Grâce à eux, il vous sera plus facile de garder en mémoire des informations ou d’assimiler de nouveaux concepts.

Malheureusement, le manque de sommeil, une mauvaise alimentation ou une hygiène de vie qui laisse à désirer ont tôt fait de les amoindrir encore plus.

Comment les améliorer sans que cela ne tourne au chemin de croix ? Comment retrouver une concentration digne de ce nom ? La dernière partie de cet article vous livre quelques secrets bien utiles pour ne plus vous laisser distraire à tout-va.

 

3 exercices de sophrologie pour améliorer attention et concentration

La posture de la montagne

Que la puissance renfermée dans cette dénomination ne vous fasse pas peur ! La posture de la montagne est un exercice de sophrologie pouvant être pratiqué par toutes les générations, sans conditions préalables.

Cet exercice se pratique assis et a pour but d’intensifier votre force intérieure. Très utile pour renforcer l’attention, elle donne d’excellents résultats chez ceux à qui l’on reproche souvent d’avoir la tête dans les étoiles.

Assis en tailleur sur un lit ou un tapis, joignez les paumes de vos mains et tendez les bras vers le ciel. À l’instar d’une montagne, restez immobile le plus longtemps possible, votre base ancrée dans le sol et votre sommet trônant fièrement dans les airs.

Prenez le temps de ressentir les sensations qui parcourent votre corps… Cette droiture dans votre colonne vertébrale… Cet arrêt des bruits intempestifs qui saturent votre esprit… Ce sentiment de quiétude retrouvé.

Quand vous commencez à ressentir de l’inconfort, abaissez les bras, expirez fortement et savourez l’instant présent.

Le télescope visuel

Avec cette activité, vous apprendrez à installer un isolant autour de votre esprit. Réalisé fréquemment, il permet d’accroître les capacités de concentration de façon spectaculaire. Et dire que vous n’avez besoin de rien pour le réaliser…

Dans une salle d’attente ou dans une pièce un peu plus calme, concentrez-vous sur un objet pendant une minute. Transformez votre esprit en un zoom puissant qui sera focalisé sur un seul élément pendant 60 secondes.

Attention cependant… Pour que cet exercice marche à merveille, le mieux est de sélectionner un objet avec lequel vous n’avez pas de liens émotionnels. En d’autres termes, pas de photos de mariage, de cadeaux offerts par un proche décédé ou autres. Par contre, un stylo, un verre d’eau ou une rame de papier font parfaitement l’affaire.

Afin d’éviter la tentation de regarder votre montre, lancez un minuteur. Pendant 60 secondes, concentrez-vous sur un seul et unique objet. Observez-le minutieusement en vous interdisant de penser à autre chose. Si d’aventure, des pensées étrangères s’incrustent dans votre esprit, détournez-vous-en immédiatement et regardez de nouveau votre sujet.

Le jeu de l’oreille absolue

Cet exercice plaire particulièrement aux personnes qui ont une bonne mémoire auditive. Écoutez une chanson qui vous plaît ou qui réveille en vous des sentiments enfouis. Cependant, au lieu de vous laisser bercer par cette dernière, tendez l’oreille…

Êtes-vous capable de distinguer les différents instruments qui la composent ? Piano, guitare, batterie, saxophone… Prenez le temps d’isoler mentalement chacun des éléments que l’on retrouve dans cette mélodie. Si besoin est, réécoutez la chanson autant de fois que nécessaire.

En réalisant cet exercice régulièrement, vous remarquerez votre attention sera décuplée. En outre, votre oreille sera plus réceptive aux notes musicales.

Si vous désirez améliorer votre attention et votre concentration, ces trois exercices vous seront fort utiles. Néanmoins, ils ne sont rien de plus qu’une mise en bouche pour quelque chose de plus grand… Savez-vous qu’au-travers de quelques exercices de respiration et de méditation, la sophrologie est capable de venir à bout de vos troubles de mémorisation ?

Dans mon cabinet, à domicile ou en téléconsulation, j’ai déjà aidé des centaines de personnes à stimuler leurs facultés intellectuelles. Je suis Céline Annon, Sophrologue certifiée, je serais à votre écoute pour vous accompagner selon vos besoins, votre âge et vos problématiques.

Vous pouvez me joindre au 06 75 69 99 56, Vous n’êtes qu’à un coup de fil d’une meilleure capacité de concentration…