25 % des personnes souffrent d’hypersensibilité.

Toutefois, loin d’être résumée à un simple handicap, cette capacité serait considérée comme certains spécialistes comme un syndrome clinique, présenté par des individus définis comme empathiques.

Comment se manifeste l’hypersensibilité au quotidien, chez les personnes ayant développé cette capacité ? Comment la sophrologie peut-elle se révéler être une aide au quotidien ? Faisons le point, dans cet article, sur un thème méconnu.

Définir l’hypersensibilité

Selon différentes études, environ 80 % des individus fonctionnent selon un mode normal ou moyennement normal, sur le plan de la sensibilité.

Pour 20 à 25 % de la population, la sensibilité aux autres ou à certains éléments de leur entourage est exacerbée. On parle alors d’hypersensibilité.

Cette dernière débute généralement au cours de l’enfance. Elle est considérée comme pouvant être innée ou acquise au cours de l’expérience de vie.

La personne hypersensible est également décrite comme empathique. Véritable éponge,  elle vit ses émotions de manière plus intense qu’une personne lambda. Elle est notamment plus sensible aux variations de stimulis sonores, visuels ou olfactifs. En fait, un son aigu, une forte odeur ou une lumière vive peuvent rapidement devenir gênantes pour une personne hypersensible et la troubler dans sa concentration. Ces phénomènes peuvent la gêner dans l’accomplissement d’une tâche.

Si les personnes hypersensibles développent des capacités utiles : créativité plus importante, intuition plus forte…, elles souffrent souvent de leur condition particulière. En effet, l’hypersensibilité peut entraîner une stimulation excessive qui submerge l’individu. Il se retrouve alors complètement dépassé par ses émotions. Il subit des épisodes de fatigue physique et mentale plus ou moins fréquents. Ce qui entraîne un besoin de se reposer pour récupérer ses capacités complètes.

L’hypersensibilité n’est pas une fatalité. Bien que ce phénomène ne facilite pas la vie, il est possible de l’apprivoiser, afin de vivre plus sereinement et limiter les contrecoups de cette aptitude.La sophrologie, notamment, se révèle être un appui considérable pour les personnes présentant des signes d’hypersensibilité.

Les conséquences de l’hypersensibilité

Selon le stade de développement, l’hypersensibilité peut avoir des conséquences variables. Un enfant ne fera pas face aux situations exacerbant sa sensibilité de la même façon qu’un adulte accompli. Voici quelques signes à prendre en compte pour reconnaître l’ hypersensibilité.

Hypersensibilité chez l’enfant

L’hypersensibilité peut avoir des conséquences néfastes chez l’enfant. Pour se protéger des sur-stimulations, ce dernier peut avoir tendance à se renfermer sur lui-même.

L’enfant hypersensible peut être d’une nature introvertie. Il paraît vivre dans son monde. A contrario, il est parfois hyper démonstratif et ses émotions paraissent extrêmement fortes. Elles se manifestent de manière exacerbée. Un enfant hypersensible a généralement des difficultés à se concentrer dans un environnement bruyant. Il a besoin de calme pour réussir à travailler et d’être à l’écart des autres, pour réaliser ses tâches efficacement.

Souvent curieux, il pose plus de questions que ses congénères et se laisse surprendre par les bruits soudains. Plein d’imagination, il est souvent attiré par les domaines artistiques. Il est, de plus, plus sensible à la souffrance des autres. Les signes d’hypersensibilité varient d’un enfant à un autre. Toutefois, il est important d’être attentifs à ces derniers, afin de dépister cet état naturel, qui peut toutefois apparaître suite à des difficultés ou un traumatisme divers.

Hypersensibilité et vie professionnelle

La vie professionnelle peut s’avérer être particulièrement éprouvante, lorsque l’on est hypersensible. En effet, comme nous l’avons évoqué, le bruit, trop fort, est souvent un handicap pour les individus à la sensibilité exacerbée.

Ils ont besoin de calme pour être efficaces au maximum. La gestion des conflits, le mal-être au travail de certains collègues, un patron hyper exigeant peuvent être sources de difficultés dans ce cadre réglementé, où hiérarchie, compétitivité et délais sont les principales considérations.

Tout comme l’enfant, l’adulte hypersensible a tout intérêt à apprendre à vivre avec ses dispositions particulières. Au cours d’une journée de travail, par exemple, le besoin de faire des pauses régulières, de souffler ou de prendre des moments pour se recentrer s’impose chez les personnes hypersensibles. La sophrologie permet d’accompagner l’évolution de ces personnes, dans le cadre de leur vie quotidienne.

 

Les bienfaits de la sophrologie

Les hypersensibles ont tendance à être plus à l’écoute des besoins et souffrances des autres que des leurs. Ils éprouvent plus de difficultés à s’écouter et ont parfois des difficultés à s’affirmer face aux autres.
La sophrologie les aide à harmoniser les tensions corporelles ressenties et les difficultés mentales. Au cours des séances, les individus apprennent à relâcher leurs corps et à relâcher leurs esprits.

Les exercices respiratoires ou autres, mis en place par le sophrologue leur permettent d’éliminer les tensions et de retrouver un certain calme intérieur. Ils apprennent ainsi à mieux s’accepter comme ils sont, à intégrer leur hypersensibilité et à mieux exploiter les ressources qu’elle leur prodigue.

En s’acceptant soi-même, on apprend à mieux vivre avec les autres. Le processus d’accompagnement permet aux personnes suivies de développer leur estime de soi, de mieux gérer leurs émotions et d’interagir plus aisément avec les autres.

Les consultations chez un sophrologue sont bénéfiques. Elles aident à canaliser les émotions et à mettre en place des techniques pour faire face à des situations généralement bloquantes.

Le spécialiste s’appuie sur la mise en pratique d’exercices encourageant à décrire les émotions ressenties selon les situations. Des exercices respiratoires, de visualisation et de méditation y sont associés, pour plus d’efficacité.

Le sophrologue vous aide à maîtriser cette hypersensibilité et à avancer. Plutôt qu’une gêne ou un handicap, cette dernière se révèle alors être un véritable atout. Cet accompagnement doit s’effectuer dans l’encouragement et la bienveillance, afin d’aider à développer des capacités personnelles propices à l’évolution positive.

La sophrologie est une discipline dont les bienfaits sont nombreux. Elle peut vous aider  à mieux appréhender votre sensibilité. N’hésitez pas à consulter un spécialiste, si vous face à des difficultés sur ce plan. Vous apprendrez à mieux gérer vos émotions et vivre plus sereinement, au quotidien.